Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Francine: Le blog Paris et People

EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)

Publié le 17 Février 2016 par Francine Spitz

EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)

Mon fils a pris 2 places pour le concert de ce mardi 16 février. Je profite du désistement d'une de ses amies pour y assister. Comme j'avais réussi à faire venir mon fils à un concert de Johnny Hallyday fin novembre dernier; il m'avait dit qu'il me ferait venir à un concert plus rock'n roll, comme il aime.

Il fait des chroniques et des photos de concerts pour un magazine web et est fan de "Eagles of Death Metal". Chance inoui, il n'a pas eu l'accréditation demandée pour leur concert le 13 novembre, comme s'il avait été oublié, alors qu'il l'avait obtenue en juin pour leur concert au Trianon. Le concert étant complet, il avait été travailler sur The Do, à l'Olympia ce fameux soir.

Pour moi, c'est donc une découverte, je n'ai jamais vu ce genre de groupe sur scène.

Il est 19h, je sors du métro Madeleine à deux pas de l'Olympia, Je marche sur le trottoir d'en face où sont regroupées toutes les TV. Les journalistes se préparent pour les directs du soir. Je reste un moment face à l'affiche. Déjà un moment d'émotion de voir le nom "Eagles of Death Metal" sur la fameuse façade aux néons rouges de l'Olympia. Beaucoup de badauds, portable à la main, font des photos.

De chaque côté de l'Olympia se trouvent les premiers barrages de sécurité. La police est partout. Personne n'a accès directement par l'entrée principale. J'attends donc mon fils en bas de la rue Caumartin.

Le voilà. En montrant nos billets nous passons le premier barrage, et il y en aura trois autres, avec fouille au corps.

Après un passage à la boutique merchandising, nous descendons les quelques marches face au bar. Beaucoup de monde s'y retrouve déjà et discute devant un verre.

La boutique dans le hall

La boutique dans le hall

Je passe au vestiaire, puis nous rentrons directement dans la salle de concert car la première partie est déjà commencée: "White Miles", groupe autrichien qui officiait également avant les Eagles of Death Metal au Bataclan. Nous sommes à l'orchestre qui est ce soir entièrement debout. Il fait noir, ça joue fort (mon fils me propose des bouchons d'oreilles, que je mettrais mais que j'enlèverai rapidement, je ne les supporte pas). Beaucoup de monde déjà, mais nous pouvons encore nous faufiler, comme tous ces jeunes qui reviennent du bar avec leurs pintes de bière. Le duo sur scène a déjà mis pas mal d'ambiance. J'ai trouvé ça pas mal comme rock; mais c'est assez puissant. Ca me change de Johnny ;-)

Je m'aperçois que le balcon n'est pas rempli. A l'entracte je vais demander si je peux y monter, car la foule est déjà très agitée et je ne me sens pas rester deux heures debout au milieu des fans qui commencent à hurler et à beaucoup bouger...

Et oui, pas de problème, le service de sécurité a bien voulu me comprendre. Le vigile à été sympa. Me voici assise au 3ème rang du balcon. (mon fils préfère rester dans la fosse pour profiter pleinement du concert). C'est de là que je vais voir jouer les EODM.

EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)

La salle s'éteint. Les fans hurlent, tapent des pieds et des mains. C'est plus calme au balcon.

Je ne me vois effectivement pas parmi cette marée humaine, que je ne peux apprécier que vue d'en haut.

Je suis étonnée d'entendre la chanson de Jacques Dutronc " Il est cinq heures Paris s'éveille" résonner dans la salle pour l'arrivée du groupe. Jesse Hugues le chanteur, entre le premier.

Vu l'habit qu'il porte il me fait penser au Père Noël. Il est vêtu d'une longue cape rouge bordée de blanc, capuche sur la tête. Il fait un tour de scène puis balance sa cape sur l'estrade. Il porte un jean tenu par ses bretelles rouge. Il est engoncé dans son tee shirt aux initiales du groupe, EODM, laissant voir ses tatouages sur ses bras. Sur son visage son énorme moustache et ses lunettes rosées.

Il est suivi de ses deux guitaristes Matt et de Dave, et de Josh Homme, co-fondateur du groupe.

La salle est en délire. La venue de Josh Homme est un peu une surprise pour ses fans. Il n'était pas au Bataclan car très pris par ses autres groupes qui tournent dans le monde entier. Josh est le meilleur ami de Jesse; celui qui l'a toujours aidé quand il était au plus bas.

Jesse est très ému, il marche de long en large, il a l'air à la fois ému et excité comme une pile électrique. Il s'arrête quelques instants, scrutant ses fans, un par un, met sa main au dessus de son front comme s'il cherchait quelqu'un, puis tend le bras et montre le balcon. Il reste encore quelques minutes sans bouger, croise ses mains sur sa poitrine, fait un coeur avec ses doigts, remonte ses lunettes sur sa tête puis pose ses mains sur ses yeux comme pour empêcher ses larmes de couler.

Puis il se retourne, va chercher sa guitare blanche, la batterie retentit, ça y est, c'est parti pour plus de deux heures de show.

Ils démarrent le concert sur "I only want you", un des titres les plus pêchus. Je me penche au dessus de l'orchestre, je ne vois que des bras en l'air, ça saute, ça danse, ça chante, mais rapidement, Jesse interrompt le concert, pour une demi minute de silence, une pensée aux victimes, interrompu par quelques "A poil!" lancé par un ou deux spécimens du public...

Et c'est reparti de plus belle.

Josh Homme (batteur) Dave Catching (guitariste) Jesse Hughes (chanteur) Matt McJunkins (guitariste)

Josh Homme (batteur) Dave Catching (guitariste) Jesse Hughes (chanteur) Matt McJunkins (guitariste)

EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)

Après chaque chanson, Jesse s'adresse au public (en anglais). Je comprends surtout qu'il nous aime tous, tellement, qu'il aime Paris...

Ce concert me plait. Les chansons sont très rythmées et Jesse est un véritable showman. Et le spectacle est sur scène comme dans la salle:

Devant moi des spectateurs se sont levés, j'en fait autant ne voyant plus les musiciens. Dans le noir, j'arrive à atteindre le premier rang du balcon. Je finirai le concert debout. Je surplombe la scène et l'orchestre. Je ne comprends pas, je vois un jeune sur le dos au dessus de la foule. Les mains des spectateurs le dirigent vers la scène. Deux gros bras (les gars de la sécurité) le réceptionnent dans la fosse.

Il a donc slamé. Je pensais toujours que c'était le chanteur qui faisait un "slam"! pas le public! Au début, j'ai cru que c'était quelqu'un qui se trouvait mal... ;-) Et cela n'arrête pas! En voici un deuxième, puis d'autres enchaînent! Pour ce genre de groupe, c'est donc autorisé. Et malgré la foule debout à l'orchestre, les fans vont arriver à s'écarter pour former une espèce de piste de danse. En plus, ça chante, ça hurle, c'est la fête, tout le monde sourit... L'ambiance est incroyable.

Un tee shirt est lancé sur la scène: il reprend une chanson des EODM transformé en déclaration d'amour à Paris; Jesse le rattrape et le brandi, apparemment très touché. Puis une écharpe tricotée bleu blanc rouge lui parvient également. Stupéfait, il demande qui a bien pu tricoter une si belle écharpe!

ca slame

ca slame

EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
Julian Dorio (deuxième batteur) arrive plus tard

Julian Dorio (deuxième batteur) arrive plus tard

Ils n'oublieront pas de jouer "I Love you All the Time", la première chanson qu'ils ont joué à leur retour en France, à l' AccorHotels Arena, lors du concert de U2, qui les avaient invités.

Ca bouquine...

Ca bouquine...

Ca picole...

Ca picole...

EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
Jesse casse sa guitare blanche, pourquoi ?
Jesse casse sa guitare blanche, pourquoi ?

Jesse casse sa guitare blanche, pourquoi ?

EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
Jesse joue quelques instants avec une guitare bleu blanc rouge
Jesse joue quelques instants avec une guitare bleu blanc rouge
Jesse joue quelques instants avec une guitare bleu blanc rouge
Jesse joue quelques instants avec une guitare bleu blanc rouge
Jesse joue quelques instants avec une guitare bleu blanc rouge

Jesse joue quelques instants avec une guitare bleu blanc rouge

EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)

Les guitaristes se retournent et jouent face aux deux batteurs.

Je ne m'aperçois pas tout de suite que le chanteur n'est plus sur scène.

Je réalise juste quand les musiciens font des photos avec leur portable en direction du balcon, là où je suis.

Je me retourne. Je ne me suis pas rendue compte que Jesse Hughes est monté au balcon tout en jouant de la guitare. Dommage, c'est la fin de la chanson. J'ai le temps de faire quelques photos.

Survient un moment très émouvant. Une spectatrice se jette autour du coup de Jesse. Elle l'entoure de ses bras et lui parle. Ils resteront un moment enlacés ensemble...

EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)

De retour sur scène, Jesse est déchainé, comme le public qui en redemande.

L'autre guitariste, Dave Catching, sort un foulard qu'il se mettra sur le visage pour jouer les yeux bandés.

Encore deux chansons: "I want you so hard" et "Speaking in Tongues". Jesse finira torse nu, laissant voir ses tatouages sur son corps.

Un salut sur scène avec tous les musiciens, face à leur fans, qui durera un bon bout de temps, suivi d'une étreinte émouvante entre Jesse et Josh Homme.

Jesse quitte la scène en s'enveloppant de sa cape rouge avec laquelle il était arrivé.

EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)
EAGLES OF DEATH METAL à l'Olympia (16/02/2016)

Ils se sont donnés à fond dans ce concert, mis toute leur énergie, et ils ont réussis. Ils ont aussi réussi à me convaincre aussi que ce groupe de rock est génial. J'ai été emballée. En plus, leur musique est assez accessible, pas trop dure, parfois même un peu blues.

Mon fils me dit en sortant que c'était leur meilleur concert ce soir (il les a déjà vus quatre fois), même si tous leurs concerts sont excellents.

Mais je reviens à la réalité et je retiendrais surtout le visage radieux de ce jeune homme près de moi, qui faisait danser ses béquilles au rythme de la musique.

Il paraissait heureux ce soir là, le temps d'un concert.

(Le concert sera diffusé le samedi 19 mars sur CANAL + )

Commenter cet article

André 05/03/2016 11:49

Bonjour Francine
Félicitations pour tous tes merveilleux reportages aux commentaires bien précis
Les photos sont magnifiques

Lucie 01/03/2016 22:09

Coucou Francine, me voici de retour dans la grisaille..sad.
Merci pour ce concert,de belles images, mais je ne connais pas leur musique..groupe cependant si memorable lors de l'assassinat collectif de toute cette jeunesse en novembre au Bataclan. Paix a leur ame.

Carrara nicole 01/03/2016 18:41

Bravo magnifiques photos et reportage. Tu as été courageuse ! Moi je n'y serais pas allée...trop marquée par le terrible carnage.

Mary 01/03/2016 16:09

Coucou
Comme d habitude j ai beaucoup aimé ton reportage superbes belles photos et très bon commentaire merci Francinette

Dany B 01/03/2016 15:04

Super reportage! Par tes belles photos tu nous fais partager l émotion de ce concert où le rock a repris
toute sa place...Un grand Bravo

Évelyne V 01/03/2016 14:09

Je suis contente de te lire à nouveau!Très bon reportage sur ce groupe dont le nom s'associe à des événements dramatiques....

POUGHON Liliane 01/03/2016 13:58

Merci Francine pour ce reportage qui me permet de mieux connaître ce groupe.
A bientôt.

Guy 01/03/2016 11:31

très beau reportage comme d'hab,mais cette fois c'est vraiment le top

Fournier.Makarof Bernadette 01/03/2016 10:07

Bonjour, Françine ,merci Beaucoup pour toutes ces belles photos, et ce super reportage , tu est très douées!! bravo bravo Merci à +++++++ Bernadette Valéry Bisous

michele jumeau 01/03/2016 00:32

super reportage!!!!! que de photos!!!!!! mais je ne me verrai pas dans un tel concert!!!!!

caro 29/02/2016 23:51

C'est peut être leur plus beau concert, mais toi c'est peut être ton plus beau reportage.
Merci car j'attendais de te lire .