Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Francine: Le blog Paris et People

CHRISTOPHE Mon hommage (17/04/2020)

Publié le 25 Avril 2020 par Francine Spitz

COPYRIGHT - PHOTOS FRANCINE SPITZ

CHRISTOPHE en concert à la Cigale en 2016

CHRISTOPHE en concert à la Cigale en 2016

Ce matin vendredi 17 avril, quand j'ai appris la nouvelle, je ne trouvais pas les mots "Les mots bleus" et j'ai pleuré, pleuré, et j'ai crié, crié, Christophe, pour que tu reviennes "Aline"

CHRISTOPHE, mon idole. Tu t'en est allé au Paradis . "Les paradis perdus, Aline, les marionnettes, les mots bleus "Je lui dirai les mots bleus / Les mots qu'on dit avec les yeux..."

Je suis allée plusieurs fois te voir en concert. Le plus romantique de tes concerts était celui dans le parc du Château de Versailles en 2009. Ton arrivée sur la scène flottante du bassin de Neptune vêtu de blanc avec tes cuissardes noires. Un concert féerique, nostalgique, suivi d'un feu d'artifice.

Quelques unes de mes centaines de photos. La première, Christophe et moi en 2013 lors d'un enregistrement de "Champs Elysées" au Studio Gabriel, l'arrivée des Stars en Limousine. Dédicace Fnac et showcase. La scène flottante sur le bassin Neptune et Christophe en blanc au loin, mais, mes photos de nuit seront ratées. Dommage

CHRISTOPHE et moi

CHRISTOPHE et moi

CHRISTOPHE Mon hommage (17/04/2020)
CHRISTOPHE Mon hommage (17/04/2020)
CHRISTOPHE Mon hommage (17/04/2020)
CHRISTOPHE Mon hommage (17/04/2020)
CHRISTOPHE Mon hommage (17/04/2020)
CHRISTOPHE Mon hommage (17/04/2020)
CHRISTOPHE Mon hommage (17/04/2020)
CHRISTOPHE Mon hommage (17/04/2020)
CHRISTOPHE Mon hommage (17/04/2020)
CHRISTOPHE Mon hommage (17/04/2020)

Il était fragilisé par un emphysème, une maladie inflammatoire chronique des bronches, c'est ce qui lui donnait cette voix particulière et reconnaissable. Ce qui faisait de lui un artiste identifiable et unique : sa voix. Cela ne l'a pas empêché d'être un grand artiste. Il était un amoureux des sons. Il avait une voix cristalline et envoûtante, des chansons magnifiques et des mélodies subliment qui resteront à jamais dans nos coeurs et que beaucoup fredonneront encore longtemps.

-------------------------

Il y avait beaucoup de "mots de la nature" qu'il savait placer dans ses chansons. Mes préférées en plus des autres indiquées au tout début de mon reportage, à ré-écouter :

"J'l'ai pas touchée" "Daisy"  "La Dolce Vita" "Petite fille du soleil" "Comme un interdit" " Océan d'amour" "Lou", Dangereuse, et bien d'autres..

Revoir mon reportage dans mon blog "CHRISTOPHE en showcase à la Fnac

Commenter cet article

Mastaing Doriane 03/05/2020 19:37

très bel hommage Francine, très émouvant ! et quelle jolies photos tu nous fais partager, notamment une où tu poses avec lui, superbe! bravo et amitiés de Doriane

muriel 27/04/2020 09:12

cousine, hommage très touchant de ta part pour ce chanteur d'exception

Bernadette Fournier 26/04/2020 20:53

Merci merci Francine pour ces belles photos de Christophe .bel hommage que tu lui fait .très belle photo de Christophe et toi superbe .il est parti c'est très triste .il nous reste toutes ces belles chansons...celà nous à fait beaucoup de peine à moi et Valéry ...

christian touzé 26/04/2020 16:18

cool les photos !! dis j sis derriere toi à Champs elysees sur la photo !!!! tu pourrais me l envoyer ??? merci

georges noctilien 26/04/2020 11:54

Bonjour Francine.Belle est la photo ou tu es à ses cotés.Les autres aussi d'ailleurs.Il est parti mais il nous reste ses belles mélodies.Bel héritage.Anecdote:mon épouse à un commerce rue campagne première paris 14,rue qui fait angle avec le bd du montparnasse d'un coté.Et la ou depuis 12 ans je passe régulièrement,j'ai vu une entrée d'immeuble fleurie et recouverte de mots d'adieu à Christophe.Apparemment il habitait la mais je ne l'ai jamais croisé.Le seul que j'ai croisé dans le quartier c' est Renaud.A plus Francine.

Daniel 26/04/2020 10:21

Très émouvant hommage à cet artiste talentueux et discret !
Ce confinement avec ce cortège de deuils est bien pénible...
Bises Daniel