Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Francine: Le blog Paris et People

La Villa des Brillants à Meudon (19/05/2012)

Publié le 30 Avril 2013 par Francine Spitz

La Villa des Brillants à Meudon (19/05/2012)
La Villa des Brillants à Meudon (19/05/2012)

Suite la Nuit des Musées, la Maison de Rodin à Meudon, c'est la Villa des Brillants

Je monte dans le car direction Meudon, il est un peu plus de 22h, nous sommes très peu, une quinzaine de personnes. Je me rends compte que je suis dans le car d’avant, j’étais programmée dans le dernier, celui de 22h30, je le signale à l’accompagnatrice pour ne pas que l’on m’attende dans le car où je m’étais inscrite. .

C’est agréable de se faire véhiculer. Je me colle à la vitre pour voir défiler Paris, le long de la Seine.

En trente minutes à peine nous voilà à Meudon, le car nous dépose à l’entrée de la Villa, nous sommes au 19 avenue Auguste Rodin, sur les hauteurs de la ville.

J’ai un souvenir lointain de cette visite, je devais être à l’école primaire et je voulais toujours retourner voir ce Musée. Alors pour cette nuit des musées c’est l’occasion d’y pénétrer.

Un agent fait la circulation, je croise un peu de monde, nous sommes accueillis à la grille de l’entrée, je distingue un grand parc, il fait noir, pas d’éclairage. Si ! juste un peu au ras de la pelouse. La villa est sur ma droite éclairée.

Je me promène d’abord dans le jardin, une grande pelouse qui descend en pente douce.

Je ne vois pas de fleurs, juste des arbres que je contourne, une odeur agréable et fraîche s’en dégage.

Je marche avec précaution dans le noir jusqu’en bas pour voir le panorama sur Meudon et sur Paris, je ne distingue que des lumières dans le ciel noir, c’est tout simplement beau.

Le parc de la Villa des Brillants et le musée, la nuit

Le parc de la Villa des Brillants et le musée, la nuit

Je remonte la pelouse, sur ma gauche à mi-chemin je croise le Penseur sur un socle blanc entouré de feuillage vert.

Je cherche la tombe d’Auguste Rodin et de sa compagne, Rose Beuret, je sais qu’ils reposent dans le parc, je me renseigne pour savoir où elle se trouve, on me dit que c’est là où se trouve la statue du Penseur.

Le Penseur sur la tombe de Rodin et de sa compagne Rose Beuret

Le Penseur sur la tombe de Rodin et de sa compagne Rose Beuret

La Villa des Brillants à Meudon (19/05/2012)

Juste derrière se trouve le musée, j’y pénètre.

Une grande salle entourée de grandes fenêtres et au milieu beaucoup de sculptures blanches d’Auguste Rodin. La célèbre Porte de l’Enfer est là, en plâtre.

Ma préférée : Le Baiser

L'oeuvre d'Auguste Rodin, le Baiser, l'original en plâtre

L'oeuvre d'Auguste Rodin, le Baiser, l'original en plâtre

La Villa des Brillants à Meudon (19/05/2012)

Je sors de ce pavillon et me dirige maintenant vers la Villa de Rodin. Une véranda devant la maison, je monte les quelques marches qui y accèdent.

Quelques œuvres sont là, en face son atelier, à l’intérieur de la Villa, où se trouvent esquisses et ébauches du Maître.

La Villa des Brillants à Meudon (19/05/2012)

Puis sur la gauche je vais admirer le petit salon et la salle à manger, les assiettes et couverts sont posés dans l’attente du Maître

Un escalier monte à la salle de bain et aux chambres, mais devant une corde, on ne peut donc pas visiter. Dommage, j’ai demandé pourquoi ? mais je n’ai pas eu de réponse.

La salle à manger de la Villa des Brillants

La salle à manger de la Villa des Brillants

La Villa des Brillants à Meudon (19/05/2012)

Je ressors et refais un petit tour dans le parc, j’aime son odeur.

La Villa des Brillants à Meudon (19/05/2012)

Il est temps que je rentre chez moi. En haut de l’entrée, le car pour Paris est là mais aucun car pour redescendre à la gare de Meudon, je commence à sentir la fatigue, mais je n’attends pas, je me décide à y aller à pied, c’est assez loin, le musée se trouvant près de l’Hôpital Percy de Clamart, je mettrai bien 20 minutes pour parvenir à la gare. Derrière moi j’entends le car qui arrive et me klaxonne, j’aurais mieux fait de l’attendre.

Je ne suis pas encore arrivée, j’ai encore quatre côtes à monter, et tout en montant je me dis que si le Musée d’Armande Béjart, près de chez moi, est encore ouvert j’irai le visiter.

Il est bientôt minuit, le Musée d’Armande Béjart est ouvert, ce sera mon prochain et dernier reportage sur ma nuit au Musée

Commenter cet article

lucie 01/05/2013 20:29

j'ignorais que Rodin habitait cette belle demeure!