Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Francine: Le blog Paris et People

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

Publié le 8 Avril 2013 par Francine Spitz

VALDIMIR COSMA, l'un des plus grands compositeurs de musiques de films.

VALDIMIR COSMA, l'un des plus grands compositeurs de musiques de films.

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

 

C’était dimanche 24 mars 2013 à 15h.

Il y a plusieurs mois, j’avais pris 2 places pour ce concert, pour mon fils et moi. Pas besoin d’être tout près, c’est de la musique, alors le 1er rang du 2ème balcon est très bien et moins cher que l’orchestre.

Il y a un petit moment que je n’étais pas allée sur les Grands Boulevards, pourtant un endroit de Paris que j’apprécie et qui me rappelle ma jeunesse à chaque fois que j’y retourne. J’allais souvent au cinéma et surtout danser au Golf Drouot.

Nos places sont réservées, alors pas besoin d’arriver en avance. Je prends le train de 14h08 à Meudon Val Fleury pour descendre aux Invalides. Puis le métro est direct pour Bonne-Nouvelle, la station où je descends, toute proche du Grand Rex.

Mon fils arrive juste après moi. Ah, mais il faut quand même faire la queue pour entrer.

 

 

Il y a très très longtemps que je n’étais pas allée au Grand Rex; je voulais toujours y revenir surtout pour revoir la grande salle de cinéma avec sa voûte étoilée. C’est bon, le concert est bien sûr donné dans cette salle, car il y a plusieurs salles je crois...

On commence à entrer. Nous prenons un grand escalator qui arrive tout en haut du deuxième balcon.

Une ouvreuse nous accompagne, dans le noir. L'escalier pour descendre à nos places est très en pente et seulement éclairé de petites lumières rouges au bord de chaque marche. Je n’y vois rien, je dois me tenir à chaque fauteuil, les marches sont très étroites. Mon fils a l’air de voir mieux que moi, il avance plus vite et s’étonne que je n'y vois rien. Mais vraiment je trouve qu’ils devraient mieux éclairer la salle...

Nous voilà enfin à notre place d'où l'on surplombe tout l’orchestre. Les musiciens et les choristes sont déjà sur scène, environ 160 personnes qui viennent de l'orchestre de l'Opéra de Paris et de l'orchestre national de France. Ils sont accompagnés d'une section moderne avec basse et contrebasse, synthé-piano et batterie.

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)
VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

Je lève la tête et je regarde la voûte étoilée. C’est une merveille, toutes ces petites étoiles qui brillent dans un ciel bleu foncé, et tout autour de la salle les décors très colorés d'une ville méditerranéo-antique.

Il est plus de 15h le concert va bientôt commencer.

Le présentateur, je le reconnais au bout de quelques instants, c’est l'animateur Vincent Perrot, qui vient annoncer l’arrivée de Vladimir Cosma. Celui-ci rentre en scène, habillé d'un classique costume noir sur une chemise blanche. Il se place au milieu de la scène. Tout l’orchestre est debout pour saluer son arrivée.

Il se retourne ensuite vers ses musiciens. De la main droite il lève sa baguette. Le concert commence par quelques morceaux pour choeur et orchestre.

 

 

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)
VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

Et soudain, l’affiche du film "Rabbi Jacob" apparaît sur l’écran placé au fond de la scène. Je reconnais les parties très entraînantes de ce "tube" du cinéma. On sent que le public attendait ce morceau, magistralement interprété dans une version longue de dix minutes.

 

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)
VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

Puis, avec son accent d'Europe de l'Est et ses airs plutôt "canaille", Vladimir Cosma salue le public et nous remercie de nous voir tous ici.

Il nous présente le premier violon: c’est Anne Gravoin, premier prix de violon et de musique de chambre du conservatoire de Paris. Je la reconnais car je l'ai vue déjà plusieurs fois accompagner de grands musiciens ;-) : Johnny et Patrick Bruel.

Je ne pensais pas la voir ici. Mais depuis que son mari est Ministre de l'Intérieur, on l'entend partout... Je me penche un instant pour voir le public à l’orchestre; je vois justement Manuel Valls arriver avec des enfants. Ils se placent au premier rang.

 

 

 

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)
VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

Vladimir Cosma quitte la scène un instant et, surprise ! il revient avec Nolwenn Leroy.

Nolwenn, qui arrive en longue robe noire (on voit à peine ses chaussures), bras nus, cheveux remontés en nattes au-dessus de sa tête. Elle nous salue et prend le micro.

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

L’orchestre joue quelques notes, Nolwenn commence à chanter, mais, problème, on ne l’entend pas. Comme elle a des oreillettes, elle ne s’en rend pas compte et continue de chanter. A un moment, vu le comportement du public, elle s’aperçoit enfin qu’il y a un problème; et un technicien accourt. Vladimir Cosma stoppe l'orchestre d'un mouvement brusque de la main. Il se retourne et dit à Nolwenn: « Hier, vous m’avez dit que j’avais oublié de remercier la technique. Et bien ce n’est pas aujourd’hui que je vais le faire ». Bon, oui, "ça la fout mal !".

 

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

L’orchestre reprend, Nolwenn chante en anglais cette belle chanson : « Your eyes » tirée du film "La Boum 2".

Sur l’écran passent quelques extraits du film. Dans la salle c’est le grand silence, on écoute et je rêve.

Tout l’orchestre qui accompagne Nolwenn, sa voix chaude, les violons qui résonnent, tout cela est très beau.

 

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

 

Et Vladimir Cosma enchaîne sur une autre magnifique musique de film, « L’étudiante », pour lequel le visage doux de Sophie Marceau est projeté sur l’écran.

La voix chaude de Nolwenn retentit et accompagne les images de cette étudiante exprimant l’amour qu'elle porte à Vincent Lindon. Ce mélange, orchestre, voix et images d’un film très romantique, m’émerveille.

Très applaudie, Nolwen quitte la scène.

 

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)
VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

Arrivent maintenant trois autres musiciens. Vladimir Cosma les présente : Marius Préda, au cymbalum, Greg Zlap à l'harmonica, et Emil Bizga, trompettiste gitano-balkanique.

Ils jouent seuls et à tour de rôle quelques morceaux. Préda au cymbalum, avec ses deux baguettes, fait vibrer les cordes de cet impressionnant instrument, sur la musique du film « Le dîner de cons »; puis le trompettiste prend la relève et continue en solo, repris enfin par l'harmoniciste.

C’est magnifique. Ils sont très applaudis, à tour de rôle, à la fin de chaque solo, comme des musiciens de jazz.

 

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

Une autre magnifique musique de film est ensuite jouée : "La valse d'Augustine", tirée du film "Le Château de ma mère".

Les vibrations des violons, la musique qui monte... C'est lent, c'est prenant, c'est très beau. Un moment de nostalgie qui peut même faire venir des larmes.

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

Vladimir Cosma quitte la scène quelques instants. Il revient accompagné d’un musicien. Il nous présente un jeune violoniste russe, Dimitri Smirnov.

L’affiche du film "La 7ème cible" s’affiche sur le grand écran. Le jeune russe va interpréter le "Concerto de Berlin" que l’on entend dans la bande originale. Tout l’orchestre l'accompagne; la musique est très rythmée; puis Dimitri Smirnov continue en soliste virtuose. Je suis très émue, c’est superbe.

Il reçoit une ovation. Sous les acclamations, Vladimir Cosma nous signale qu’il n’a que 19 ans!

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)
VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

 

Après avoir raccompagné le jeune prodige, notre chef d'orchestre nous signale quelques personnalités dans la salle : Pierre Palmade, dont c’est l’anniversaire aujourd’hui, dit-il, Gérard Jugnot, Philippe Candelero, son vieux complice Jean-Pierre Mocky. Puis il termine sur un ton un peu plus bas, par un « bonjour Monsieur le Ministre... » (sans dire son nom, Manuel Valls, bien sûr).

Et il nous informe qu’il y a maintenant un entracte de 15 minutes.

C’est pour moi l’occasion de bouger, de descendre à l’orchestre pour voir la salle et tenter d’approcher quelques personnalités. Je reviens à temps pour redescendre le balcon très abrupt et regagner ma place.

La deuxième partie va commencer.

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

Vladimir Cosma revient accompagné de Nolwenn. Il monte à son pupitre, suspend sa baguette et entame le prochain titre.

Dès les premières notes je reconnais, non pas un film mais une série télé, "L'Amour en héritage", que chante Nolwenn en anglais. Et encore et toujours le même mot : magnifique !

Puis elle interprète une autre chanson, "David's song", extraite du feuilleton "les aventures de David Balfour". C'est très beau. C'est la dernière chanson chantée par Nolwenn.

Elle est vivement félicitée par Vladimir Cosma et par tout le public qui l'acclame.

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)
VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

 

Puis l'orchestre joue plusieurs thèmes de grands succès populaires dont :

« Salut l’Artiste », « L’Aile ou la Cuisse » (L'harmoniciste, le trompettiste et le cymbalumiste (?) en profitent pour se lancer dans des joutes de superbes solos!), « « Le Père Noël est une ordure » (dans une version très contemporaine où la contrebasse jazz est très en avant), « Nous irons tous au Paradis »...

 

 

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)
VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

Puis sur l’écran s’affiche la photo du film la « Boum », et Vladimir Cosma annonce l’arrivée de Richard Sanderson. Surprise ! Oui, il arrive ! Il a grandi bien sûr, mais il a perdu sa belle chevelure ondulée.... Alors, c’est sûr il va chanter « Dreams are my reality », chanson extraite de la bande originale du film; ce slow sur lequel beaucoup ont certainement dansé et qui nous a fait rêver.

Des images du film passent sur l’écran accompagnées de la voix de Richard Sanderson et du grand orchestre. Un grand moment de nostalgie.

 

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)
VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

Puis pour nous sortir de notre rêverie, Vladimir Cosma se retourne et nous demande de participer.

Retentit alors la célèbre flute du film "Le Granc Blond avec une chaussure noire". C'est alors toute la salle qui tape dans les mains.

Ensuite nous avons eu droit à quelques mesures de la bande originale inédite du prochain film de son ami Jean-Pierre Mocky.

Puis l'harmoniciste Greg Zlap électrise le public avec un solo d'harmonica sur "Le Jouet", fameux film avec Pierre Richard. Le cymballum reprend la mélodie de plus belle ; le niveau des musiciens est juste impressionnant.

Puis encore de belles musiques composées par Vladimir Cosma ; mes préférées aussi.

La bande originale du film : « La Vouivre ». L’orchestre joue « La femme abandonnée ». Tous les violons vibrent sur cette musique lugubre, c’est prenant.

 

 

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

Puis s’affiche sur l’écran « La Chèvre ».

Le morceau débute par un solo de flûte (mais pas de flute de pan comme à l'origine), caractéristique de la musique du film, auquel se joint bientôt une harpe. J'admire les doigts agiles de la musicienne qui en joue. Un moment magique. Puis tous les violons vibrent, piano et batterie entrent en jeu et la musique devient plus saccadée.

Des images du film défilent sur l'écran.

Encore un instant de rêve sur cette belle mélodie, c’est sublime et je crois que c’est celle qui m’a le plus donné la chair de poule.

Au détour des photos est soudain apparu le beau et émouvant visage de Gérard Depardieu !!! (jeune, bien sûr)

Au détour des photos est soudain apparu le beau et émouvant visage de Gérard Depardieu !!! (jeune, bien sûr)

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

Le concert se termine sur la musique de : "La Course à l'échalotte" accompagnée par le public qui tape dans ses mains.

 

 

 

 

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)

Toute la salle est debout pour applaudir Vladimir Cosma et son orchestre.

Il demande à tous ses invités de venir le rejoindre au devant de la scène : Nolwen Leroy, Richard Sanderson, Marius Préda, Emil Bizga, Greg Zlap, Dimitri Smirnov.

Ils reçoivent une grande ovation du public, et un énorme bouquet de fleurs est offert à Nolwenn et Anne Gravoin.

Un spectacle de trois heures pendant lesquelles nous avons été transportés par les musiques de Vladimir Cosma et ça n'a été que du bonheur.

Il nous a tout simplement enchantés.

 

 

 

 

VLADIMIR COSMA AU GRAND REX (24/03/2013)
Anne Gravoin, 1er violon, rejoint Manuel Valls

Anne Gravoin, 1er violon, rejoint Manuel Valls

Gérard Jugnot

Gérard Jugnot

Ah, il s'inquiéterait Manuel Valls ?... La manif "Contre le mariage pour tous" se passe mal. J'espère que celà ne l'a pas trop dérangé durant le concert....

Ah, il s'inquiéterait Manuel Valls ?... La manif "Contre le mariage pour tous" se passe mal. J'espère que celà ne l'a pas trop dérangé durant le concert....

Vincent Perrot et Vladimir Cosma: séance de dédicaces après son concert dans le hall du Grand Rex sous l'escalator. (je n'avais jamais vu un artiste accompli en dédicace juste après s'être produit sur scène).

Vincent Perrot et Vladimir Cosma: séance de dédicaces après son concert dans le hall du Grand Rex sous l'escalator. (je n'avais jamais vu un artiste accompli en dédicace juste après s'être produit sur scène).

Difficile de faire de belles photos du 2ème balcon et de retranscrire toutes ces musiques, mais celles-ci sont tellement rentrées dans l'inconscient collectif qu'elles vous trottent surement dans la tête...

Commenter cet article

LMC 15/06/2017 09:51

Très belle représentation, il y avait du beau monde dans le public ! Ce devait être un spectacle fantastique, en tout cas votre retranscription donne envie d'en voir plus, je vais chercher des vidéos, sait-on jamais !